Coopération dans le Rhin supérieur

La coopération transfrontalière dans le Rhin supérieur a une histoire plus longue que ne le laissent supposer ses frontières.

Carte de la région du Rhin supérieur.
Afficher l'image agrandie
La région de coopération du Rhin supérieur s’étend au nord jusqu’au sud du Palatinat.

La collaboration trinationale dans le Rhin supérieur telle qu’elle s’exprime aujourd’hui a été mise en place au début des années 60 lorsqu’ont vu le jour dans les trois pays des associations qui se dédiaient à la coopération transfrontalière. Des structures ont été mises en place dans les années 70 et 80 dont est issue en 1992 la Conférence franco-germano-suisse du Rhin supérieur (ORK).

Une région métropolitaine polycentrique

La région trinationale du Rhin supérieur englobe les régions de Bade et du Palatinat du Sud en Allemagne, la région Alsace du côté français et les cinq cantons de la Suisse du Nord-Ouest Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie, Soleure et Jura. La Région Métropolitaine Trinationale du Rhin supérieur (RMT) a été fondée en 2010 pour exploiter les atouts de cette région dans un réseau de points à forte concentration urbaine.

Dans le Rhin supérieur, de nombreux thèmes sont traités dans un consensus trinational. Les principaux concernent les transports et l’urbanisation, la formation, l’énergie et l’environnement, la santé, l’économie et la culture. Ces dernières vingt années, dans ces domaines, de nombreux projets ont pu être réalisés avec l’aide du programme INTERREG Rhin supérieur. À titre d’exemple peut être citée la collaboration des Universités du Rhin supérieur sous la forme du projet commun intitulé Le campus européen.

La Conférence des gouvernements cantonaux de la Suisse du Nord-Ouest (CGNO) a adopté une stratégie de coopération dans le Rhin supérieur pour 2014 à 2018 basée sur les lignes directrices suivantes :

  • Les cantons contribuent activement à améliorer l’attractivité et la compétitivité de l’habitat, de l’économie et du marché du travail du Rhin supérieur avec une portée internationale ainsi qu’à une bonne accessibilité interne et externe;
  • Les cantons s’engagent pour un développement polycentrique harmonieux de la région du Rhin supérieur, conviennent d’une orientation en matière de transports, d’urbanisation et d’espaces verts et adoptent une politique en matière d’énergie et d’environnement favorisant la création d’un bassin économique et d’un espace de vie transfrontalier attractif à long terme;
  • Les cantons favorisent le développement de la diversité du paysage culturel et linguistique du Rhin supérieur apportant à la région une identité commune et un rayonnement international. Ils élaborent des solutions communes pour pallier la dégradation sociale et démographique;
  • Les cantons entretiennent et approfondissent les relations avec leurs voisins du Rhin supérieur et s’engagent pour une gestion efficace et une communication cohérente. Ponctuellement, les cantons participent aussi aux réseaux et programmes de promotion européens en préservant les principes de subsidiarité et de proximité aux citoyens.