Un duo efficace

Shanghai, ville d'inspiration

Bâle et Shanghai sont deux villes extrêmement performantes qui se sont découvert des intérêts communs et ont allié leurs forces dans le cadre d’un partenariat urbain.

Avec Shanghai, Bâle a contracté un partenariat urbain attractif sur un marché économique cible émergeant. Même si la différence de taille des deux villes est évidente, leurs intérêts économiques n’en sont pas moins sensiblement similaires: Shanghai et Bâle sont deux villes culturelles au fort pouvoir économique où se développent le savoir et les sciences de la vie. Raison pour laquelle toutes deux désirent se concentrer sur ces domaines.

Contrat de partenariat urbain

Après presque deux ans de préparation, l’ancien Conseiller d’Etat Dr. Carlo Conti et le vice-maire Tang Dengjie ont signé un contrat de partenariat le 19 novembre 2007 à Shanghai. Par la suite, le premier Memorandum of Understanding (MoU) portant sur la coopération des deux villes partenaires a été élaboré pour la période de 2008 à 2010 et signé à Bâle le 4 avril 2008. Le 11 août 2010, le deuxième MoU fixant le contenu de la coopération pour la période de 2011 à 2013 a été signé à Shanghai. Ce document doit être retravaillé et signé tous les trois ans. Le 21 mars 2014, le troisième MoU consécutif portant sur la période de 2014 à 2016 a été signé. Le quatrième MoU consécutif portant sur la période de 2017 à 2019 a été signé le 2 septembre 2016.

À l’issue de deux Memorandums of Understanding mis en oeuvre avec succès, le centre des sciences économiques (WWZ) de l’Université de Bâle a analysé le rapport coût/utilité dans une étude dont le résultat est le suivant: plus de deux tiers des personnes interrogées placent l’utilité devant les coûts. Ceci montre que le partenariat urbain n’existe pas à ses propres fins mais apporte une valeur ajoutée durable à tous les acteurs. Une haute utilité est tout particulièrement accordée aux projets de coopération dans le secteur de la recherche/médecine. Selon l’étude, le secteur économique recèle un important potentiel qui devra être utilisé avec la nouvelle plateforme "BaselArea.Swiss" (autrefois "China Business").