La Conférence du Rhin supérieur (CRS)

La Conférence du Rhin Supérieur (CRS) est devenue le cadre privilégié de la concertation transfrontalière dans l’espace du Rhin supérieur. Elle intervient dans les régions de Bade et du Palatinat du Sud en Allemagne, l’Alsace côté français et les cinq cantons du nord-ouest de la Suisse: Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie, Soleure et Jura.

La Conférence du Rhin supérieur (CRS)

Création de la CRS
La Conférence du Rhin supérieur est issue en 1991 de la réunion du Comité Régional Bipartite pour le nord et Comité Régional Tripartite pour le sud de l’espace du Rhin supérieur créés en 1975. La Commission Intergouvernementale est le relais de la Conférence du Rhin Supérieur auprès des gouvernements respectifs pour les questions qui ne peuvent être réglées au niveau régional.

Tâches de la CRS
Le rôle de la Conférence du Rhin supérieur est de se saisir de toute question transfrontalière pour laquelle est souhaitée une coopération transfrontalière. Les thèmes traités actuellement sont répartis en douze groupes de travail thématiques, au sein desquels des experts et expertes des administrations des trois pays se concertent sur les questions touchant l’éducation et la formation, la santé, la jeunesse, l’entraide en cas de catastrophe, la culture, l’aménagement du territoire, l’environnement et la protection du climat, les transports, l’économie, l’agriculture, les statistiques et le sport.

Le secrétariat commun de la Conférence du Rhin supérieur se trouve à Kehl (D) et est dirigé par les délégués permanents des trois pays.

Présidence de la CRS
Le Bureau, principal organe décisionnel, se réunit deux fois par an. À la fin de l'année se tient une assemblée plénière dans le pays qui exerce la présidence. Les trois pays assument la présidence d'un an par rotation. En 2022, la présidence revient à la délégation suisse, sous la direction du Canton de Bâle-Ville en la personne du Président du district, Beat Jans. La présidence suisse de la CRS souhaite apporter une contribution substantielle au renforcement de l’espace tri-national de travail et de vie dans le Rhin supérieur.  En particulier, les intérêts de la CRS doivent être activement pris en compte vis-à-vis des gouvernements nationaux et de l’UE. L’accent est mis sur les sujets transversaux que sont la gestion des pandémies, la protection du climat et la numérisation, considérés comme urgents.

Zoom

48ème séance plénière de la Conférence du Rhin supérieur (CRS) à l'Hôtel de Ville de Bâle, avec des représentantes et représentants des trois pays.

Zoom

Josiane Chevalier, Präfektin der région Grand Est; Bärbel Schäfer, Regierungspräsidentin RP Freiburg; Beat Jans, Regierungspräsident Kanton Basel-Stadt.

Vers le haut

Conseil Rhénan (CR)

Depuis 1998, le Conseil Rhénan est l’organe politique complémentaire de la CRS, qui quant à elle est plutôt l’organe administratif de l’ensemble. Les 71 membres – membres du parlement et autres membres élus (par exemple les membres du Grand Conseil BS) – accompagnent le travail de la RCS en tant que soutiens et initiateurs. Ils confèrent ainsi à la coopération tri-nationale une plus grande légitimité démocratique.